top of page

Retour au vortex

Jour 16

Courte nuit

Toujours cette douleur aux gencives au réveil

Fénugrec face à la mer.

Aujourd’hui Shirodhara !

Shirodha quoi ? en voici les bienfaits : très bénéfique pour le cerveau, les organes des sens, les nerfs et les cheveux, contrôle les fonctions pituitaires et toutes les autres fonctions endocriniennes. Aide dans la décharge chimique d’hormones du bonheur ce qui aide à sortir de changements /variations d’humeur.


Le tout précédé d’Abhyanga (massage à l'huile chaude de sésame Davantari Tailam) et Pidzichill ( de l'huile chaude coule sur le corps de la tête aux pieds pendant 40 minutes)


Une petite sortie sur la Cliff (la falaise) ce matin, un jus de fruit frais en bonne compagnie chez ABBA, Mama Mia, je me reconnecte avec le monde réel..au bout d’une heure je suis heureuse de rentrer à la clinique.


Repas du midi au top

De belles discussions, rapides avec Dany, plus longues avec Marine.

Elle me touche cette chère Sister. J'admire sa sagesse.

Si j’avais été plus raisonnable, moins mal, plus responsable…

Et puis stop j’arrête de m’auto flageller, c’est une chance de la rencontrer cette sista Niçoise, St Laurent…

Je reconnecte aussi avec la Julie qui habitait dans le Sud qui avait 20 ans.


Je me sens au Top, toujours tendue dans la bouche/la mâchoire mais au top du top, un bonheur de recevoir tous ces soins.

Pidzichill comme un bébé dans le ventre de sa mère découvrant ses doigts, son corps …j’ai kiffé… une douceur, une lumière, du bonheur !


ABBA où le flashback de mes 20 ans où le sourire d’un garçon me fait penser à un autre qui m a laissé ce sentiment d’avoir piller mon coeur.

Certainement trop jeune, pour en souffrir autant.

Tous nous ne sommes qu un, je suis heureuse d’y avoir été et d’avoir réalisé. Merci la Vie pour ce clin d'oeil.

Heureuse d’être la femme que je suis aujourd’hui.

Heureuse de croire en l’Amour, en l’Adelphité.

Fini la pression, place à l’instant présent.





Ego


Ma fille

Mon autre

Ma soeur je t’aime


Acceptant de te donner la vie

j’ai perdu un bout de la mienne

J’ai appris à ton insu

Ce que signifiait être ta mère


Ma fille mon enfant

mon maître

si tu savais comme je m’en veux

de n’avoir pas été parfaite


Mauvaise mère

ce titre résonne à mes oreilles

Trop bête pour savoir accueillir

chaque instant cet amour authentique

Dont tu m’émerveilles


Reproduire par paresse

ce vieux schéma majoritaire

Par distraction, par désamour

Se contenter de flou toujours


Ta petite enfance s’est consumée

Et moi avec et j’en suis désolée

Vient le temps de l’adolescence

S’il te plait redonne moi ma chance

D’être une mère attentionnée

Vivante et en pleine santé


9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentarer


bottom of page